À propos de Façon de Faire

Façon de Faire (FDF) a pour but de dynamiser le Made in France dans le secteur du textile et de la mode.

COMMENT ?

Cette dynamisation passe par différents leviers qui ont pour objectif de développer la visibilité et l’activité commerciale de son réseau d’adhérents composés de fabricants de toute la chaîne de l’industrie du textile et de la mode (confectionneurs, fabricants matière, fabricants d’accessoires).

QUELS SONT CES LEVIERS ?

  • La plateforme de mise en relation B2B sur laquelle l’annuaire dynamique facile également la recherche des fabricants adhérents du réseau
  • Le service de pilotage projet qui fédère les adhérents autour de projets de grande ampleur à fort enjeu de notoriété (développement clef en main de collection de vêtements ou d’autres produits textiles pour des marques ou des acteurs publics, réponse à des appels d’offres…)
  • L’animation et la promotion de son réseau d’adhérents composé par les fabricants du textile et de la mode Made in France

LES PRÉMICES

Façon de Faire (FDF) a pris la suite de l’initiative Savoir Faire Ensemble (SFE) qui est née au début de la crise sanitaire liée à la Covid-19 sous l’impulsion du Ministère de l’Économie, du Ministère de la Transition Écologique et du Comité Stratégique de Filière (CSF) Mode et luxe, présidé par Guillaume de Seynes, avec des acteurs de l’industrie textile/mode désireux d’œuvrer ensemble, à l’instar de Guillaume Gibault (Président-fondateur du Slip Français), Léa Marie (alors Directrice Adjointe Habillement à l’IFTH), Yves Dubief (Directeur de Tenthorey et Président de l’UIT), Marc Pradal (Directeur de Kiplay et alors Président de l’UFIMH).

Le but de l’initiative était d’organiser la filière du textile et de la mode pour répondre au besoin d’approvisionnement en masques grand public et surblouses en tissu. En quelques semaines, elle a rassemblé plus de 1450 entreprises de la chaîne de l’industrie textile/mode, ce qui a fait d’elle le plus grand groupement du secteur de France. Savoir Faire Ensemble a alors permis la production de plus de 200 millions de masques grand public et 15 millions de surblouses sanitaires.

LE DÉBUT D’UNE NOUVELLE AVENTURE

En juin 2020, suite au succès de l’initiative, Yves Dubief et Guillaume Gibault se voient confier la mission d’accompagner la filière et faire connaître la production française de masques en tissu par le ministère de l’Économie et des Finances et la Direction générale des entreprises (DGE).

En juillet 2020, toujours inspiré par le succès de l’initiative, le Gouvernement confie à Guillaume de Seynes, président du CSF Mode & Luxe, une étude sur les perspectives de relocalisation et de soutien à la mode durable. Guillaume Gibault à la tête de l’initiative est missionné, en son nom, pour y participer. Le rapport Relocalisation et Mode durable est remis le 22 janvier 2021 à Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie. Savoir Faire Ensemble y est mentionnée au travers de différentes propositions comme l’une des solutions à soutenir pour l’avenir de la filière.

LA FORMALISATION JURIDIQUE

Suite à cette réussite, SFE prend le statut d’association loi 1901 en septembre 2020 afin de développer son champ d’action pour dynamiser plus largement le Made in France dans l’industrie textile/mode.

Elle lance alors le développement de sa plateforme de mise en relation mise en ligne en septembre 2021, développe des projets de grande ampleur (coordination de 35 entreprises du tissu économique autour d’une commande de masques de l’État en automne 2020) et développe son action de visibilité du réseau.

UN CHANGEMENT DE NOM POUR PORTER DE NOUVEAUX PROJETS

En juin 2021, l’association prend le nom de Façon de Faire pour marquer la fin de sa mission d’intérêt général liée aux masques et développer de nouveaux projets.

Au-delà d’encourager la réindustrialisation, l’association participe au mouvement de fonds en faveur d’une mode locale et durable.

Elle est ainsi fière de faire partie des membres fondateurs du Collectif Tricolor qui agit en faveur de la relocalisation de la filière lainière française et de l’initiative LINpossible qui agit sur la filière du lin.